Perret, coutelier du roi à Versailles

Jean-Jacques Perret (1730-1784) coutelier comme son père, poursuit des études de chirurgie dans la capitale, pour mieux perfectionner son art.

Devenu maître coutelier et marchand installé rue de la Tissanderie à Paris, il est connu pour la perfection de ses instruments de chirurgie qu’il vendra dans l’Europe entière. Présenté au Roi Louis XV, ce dernier « pour payer son tribut d’admiration à un artiste si distingué » le nommera « coutelier du château » de Versailles.

Reconnu par l’Académie de Chirurgie il publia en 1769 La Pogonotomie, ou L’art d’apprendre à se raser soi-même … suivi d’une observation importante sur la saignée, ouvrage qui connut plusieurs compléments et en 1777 un Mémoire sur l’acier, couronné par la société des arts de Genève.

En savoir plus
Gazette de France, octobre 1777 
L. Domairon, « Notice sur la vie et les ouvrages de Jean-Jacques Perret dans : Bulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers », 1837, p. 325-345. 
 
Illustration
Couverture des Mémoires sur l’acier, par Jean-Jacques Perret.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s