L’Académie Royale des Sciences, Arts et Lettres de Béziers

C’est le 19 aout 1723 qu’a lieu la première séance de l’Académie de Béziers. Fondée sur le modèle de l’Académie Française à l’initiative de l’avocat Antoine Portalon, du physicien Dortous de Mairan et du docteur Jean Bouillet, l’Académie de Béziers apparaît alors parmi les premières du royaume, peu après Lyon et Bordeaux. Elle doit sa notoriété à l’un de ses fondateurs, le célèbre mathématicien Dortous de Mairan, membre de l’Académie des Sciences. Proche du cardinal de Fleury, Mairan soutiendra les activités de cette académie tandis que le Docteur Jean Bouillet en sera le véritable animateur. Mairan obtiendra son statut d’Académie en Académie Royale des Sciences et belles lettres en 1767. Tout au long du XVIIIe siècle l’Académie maintiendra une activité soutenue en produisant une quantité de travaux qui seront publiés à Béziers et diffusés à Paris. Elle disparaîtra comme ses semblables en 1790, au début de la Révolution française.

En savoir plus:

« Lettre écrite le 1. Janvier 1726, à Monsieur, sur l’origine et les occupations de l’Académie de Béziers », Recueil des lettres, mémoires et autres pièces pour servir à l’histoire de l’académie des sciences & belles lettres de la ville de Bésiers, 1736, p. 1-12