Paul Fort rend hommage au printemps biterrois !

Dans ses Ballades Françaises publiées en 1949, Paul Fort rend hommage à Béziers sous forme du poème intitulé « Le prince des poètes » :

« Vive Béziers, l’adamantine,
en qui tous chagrins sont dissous !
Respirez, joyeux, l’églantine, un parfum de rose est dessous.

Et tous vos chagrins sont dissous !
Flâneurs dont « la peine est profonde »,
Béziers vous rendra le cœur gai …
C’est le plus doux printemps du monde
qui fleure aux Allées Paul Riquet ! »

Les poèmes de Paul Fort seront lus par l’actrice Vera Sergine.

En savoir plus
Commentaires sur l’oeuvre de Paul Fort dans : La poésie nouvelle …, André Beaunier, Paris, 1902. 
Critique des Ballades françaises dans : l’Aube méridionale, n.1, 1898, p. 54-55. 

Écouter
Ballades françaises : Le dit du pauvre vieux ; La complainte du petit cheval blanc (P. Fort). Fait partie de : Ballades françaises [extr.]. Auteur(s), Interprète(s) : Vera Sergine [3]. Editeur(s), Imprimeur(s), Label : Odéon [1254].  

Illustration
 Photographie du marché aux fleurs des Allées Paul Riquet (crédits : Gérard Sendra) 

Les biterrois soldats de Napoléon

Aux côtés d’Antoine Pailhès, héros du Pont d’Arcole, Béziers compte comme soldat de l’Empire André Miquel né le 20 janvier 1762. Simple soldat en 1773, il devient capitaine en 1791 et se distingua particulièrement sous les ordres de Bernadotte. Il deviendra général puis baron de l’Empire.

Son nom est inscrit sous l’Arc de Triomphe de l’Etoile (pilier ouest 37 et 38e colonnes). Pour les honorer, la ville de Béziers a donné à chacun d’eux le nom d’une rue.

A l’occasion de l’anniversaire de la disparition de l’Empereur, la Société archéologique rend hommage aux soldats biterrois soldats de Napoléon (voir notre publication Facebook à ce propos).

Elle propose également la conférence du Professeur Jean Tulard, membre de l’Institut : « Napoléon à Sainte-Hélène : la fin d’un règne, le début d’une légende » (disponible dans la rubrique Vidéos)

En savoir plus
 Dossier militaire du général Pailhès 
Jean Calais, « Quelques biterrois dans les armées de Louis XIV, Louis XV et Napoléon Ier » Bulletin de la Société archéologique scientifique et littéraire de Béziers, janvier 2002, p. 55-61 

Illustrations
 Le Général Miquel (1762-1819) à la bataille de Creutznach  

Confinement à Béziers

En 1720 l’épidémie de peste qui frappe Marseille menace de s’étendre en Languedoc.

La Ville met en place une quarantaine tandis que le docteur Jean Bouillet, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences et Belles-Lettres de Béziers, qui a été consulté par les médecins marseillais, publie un mémoire intitulé : Avis et remèdes contre la peste, qui est imprimé à Béziers, chez Etienne Barbut en 1721. Le texte sera repris dans les Eléments de médecine pratique, qu’il publiera en 1746.

En savoir plus
 Jean Bouillet, Les Éléments de la médecine pratique tirés des écrits d’Hippocrate et de quelques autres médecins anciens et modernes … , Béziers, 1744-1746.

Illustrations
 Arrest du conseil d’estat du roy du 30 décembre 1721. Collection SASLB 

Les trésors du cloître

Dans sa chronique archéologique de 1899, Louis Noguier nous invite à découvrir le détail des sculptures qui ornent le cloître de la cathédrale Saint-Nazaire de Béziers.

La galerie du cloître est pourvue de 28 sculptures sur culs-de-lampe, au symbolisme pour le moins curieux. Parmi les représentations, des dragons, des griffons, des démons, mais également des chimères et des sirènes.

Au milieu de ce bestiaire fantastique appelant à lutter contre le mal : deux amoureux vêtus de robes cléricales bravant l’interdit, deux autres personnages bâillonnés dans les archivoltes de l’entrée, rappellent le voeu de silence auquel sont astreints ceux qui entrent en ces lieux …

En savoir plus
 Louis Noguier, Saint-Nazaire, l’église, le cloître, le musée lapidaire , Béziers, Imprimerie Générale, Barthe, Soueix, Bourdou & Rul, 1905, 16 p.

Illustrations
 Planches A & B